Guide médailles

La fabrication d'une médaille

Qu’il s’agisse d’un portrait en médaille, d’une médaille allégorique ou commémorative : à partir des indications données, l’artiste procède à un intense travail de recherche et exécute de très nombreux croquis qui finalement aboutiront au projet définitif.

Le choix de la méthode

Gravure directe : cette méthode traditionnelle permet à l’artiste de s’exprimer directement dans l’acier en donnant à son travail une très grande finesse. L’artiste grave son projet en creux dans un bloc d’acier, en utilisant des échoppes et des burins. Une fois gravé, le bloc d’acier devient une « matrice ».

Modelage et réduction : l’artiste peut également s’exprimer en modelant son projet en relief sur plastiline, en grand diamètre, et en tirer une épreuve en plâtre. A partir de cette sculpture sur plâtre, nos ateliers réalisent une épreuve en fonte ou en résine dure, qui sera montée sur une machine appelée « tour à réduire », qui reproduit en creux dans un bloc d’acier, le modelage original dans le diamètre désiré. Ce bloc d’acier gravé devient une « matrice ».

L'épreuve en plomb

Afin de vérifier la qualité du modèle et de la gravure, il est tiré une épreuve en plomb utilisant la matrice gravée en creux. Cette épreuve est soumise à l’artiste. A ce stage, il est encore possible d’apporter de petites modifications à la gravure.

La trempe

La matrice en acier doux est durcie après gravure par un traitement thermique qui lui permet de supporter une frappe de plusieurs centaines de tonnes.

La frappe

La matrice gravée et trempée est montée sur une presse où un balancier vient frapper un flan de métal précieux ou commun.

Le recuit

Pour que le relief de la médaille reproduise fidèlement les détails gravés dans la matrice, il est nécessaire de frapper le flan plusieurs fois : en moyenne de 3 à 15 fois. Chaque frappe rend le métal dur et cassant, et pour lui rendre sa souplesse il est indispensable de recuire le flan au four tunnel après chaque frappe.

Le tournage

Le tournage effectué sur un tour permet de donner à la médaille sa forme circulaire définitive, en la dégageant de sa « Toile ».

La finition – patine

La finition apporte la touche finale à la médaille et met en valeur l’œuvre de l’artiste. La patine est une opération qui reste dans la tradition artisanale car toutes les médailles, après avoir été oxydées au bain, sont reprises à la main en tenant compte des indications de l’artiste. L’argenture et la dorure consiste à déposer sur les médailles une mince couche d’argent ou d’or par le procédé de la galvanoplastie.

Le délai et la qualité

Une première étude et un devis peuvent être exécutés très rapidement. Par contre, la gravure ou le modelage puis la frappe nécessitent normalement un délai de 2 à 3 mois. Cependant, le fait que tous les stades de la fabrication soient réalisés dans nos ateliers nous permet de contrôler à tout moment la qualité de notre production, et de proposer quand cela est nécessaire, les meilleurs délais.

  • 15 jours pour
    échanger

  • Retrait gratuit
    en magasin

  • Bijoux
    de qualité

  • Paiement
    sécurisé

  • Conseils
    d'expert